Congo : déçu par le pétrole, le gouvernement joue la carte du tourisme

Alors que l’économie congolaise pourrait connaitre une deuxième année successive de récession selon les prévisions de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), le pays tente de multiplier les pistes de sortie. En première ligne, le tourisme. Brazzaville prépare activement ses premières assises touristiques qui se tiendront les 17 et 18 juillet prochains avec, entre autres, la présence attendue du secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme (OIT), le Jordanien Taleb Rifai.

 

« Je veux […] rendre crédible la destination Congo. J’y travaille chaque jour », déclarait la ministre du Tourisme du Congo, Arlette Soudan-Nonault en juillet 2016, soit deux mois après nomination. Aujourd’hui, un an plus tard, la ministre prépare activement les premières assises du Tourisme qui auront lieu des 17 et 18 juillet prochains à Brazzaville, avec la présence attendue du secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme (OIT), le Jordanien Taleb Rifai. Objectif : démontrer le potentiel de la destination Congo et attirer des investisseurs nationaux et étrangers.

Source: www.jeuneafrique.com

 

Partagez sur :