Dr. Suspense Averti IFO

Après mon doctorat unique en 2010 sur l’apport des stocks de carbone dans les forêts galeries des plateaux batékés, j’ai travaillé pendant deux ans pour le projet WRI et Winrock sur les quantifications des émissions de CO2 provenant de la déforestation et de la dégradation forestière en République du Congo.

Depuis 2015, je suis assistant professeur à l’université Marien N’Gouabi de Brazzaville. En dehors de travaux de recherche sur les tourbières avec l’université de Leeds, je conduis actuellement le projet de recherche sur le suivi par télédéction de la déforestation et de la dégradation due à la croissance urbaine de quelques localités forestiers, impact sur la biodiversite et le stock de carbone. Auteurs de plusieurs publications, j’ai déjà assuré l’encadrement de plusieurs memoires de Master et participe à l’encadrement des thèses.

Partagez sur :