La Convention de Bamako sur l’interdiction d’importer en Afrique des déchets dangereux et sur le contrôle des mouvements transfrontières et la gestion des déchets dangereux produits en Afrique, adoptée par les pays africains en 1991, est entrée en vigueur en 1998. Le paragraphe 1 de l’article 15 de la Convention de Bamako institue la Conférence des Parties à cette Convention. La Conférence des Parties (COP) examine en permanence l’application de la présente Convention. Du 12 au 14 février à Brazzaville, se tiendra la troisième réunion de la COP de la Convention de Bamako. Cette réunion est l’occasion pour les États africains membres et non-membres de discuter et d’arrêter des  décisions relatives à la protection de la santé et de l’environnement des e­ffets toxiques des déchets dangereux. 200 délégués des États et Organismes internationaux, régionaux, sous régionaux, nationaux, tant publics que privés participeront à cette conférence.