Fonds Bleu : des experts de la Commission climat du Bassin du Congo en discussion à Brazzaville

Les travaux de la deuxième réunion du comité régional ad hoc ont été ouverts, le 31 juillet à Brazzaville, suite aux résultats non satisfaisants du dépouillement des appels d’offres effectué le 4 mai dernier par les différentes parties prenantes.

La deuxième réunion du comité régional ad hoc du Fonds bleu pour le Bassin du Congo a été convoquée afin de redonner un nouvel élan à ce processus. Les travaux qui prendront fin ce 1er août ont pour objectif d’amender les thèmes de référence de l’étude de préfiguration du Fonds bleu pour le Bassin du Congo dont la première session a eu lieu le 12 mars dernier, à Rabat, au Maroc. Au cours de celle-ci, les thèmes de référence de cette étude avaient été adoptés. À cette occasion, la Commission climat du Bassin du Congo et le Centre de compétence en changement climatique du Maroc avaient signé un mémorandum d’entente fixant les règles de la collaboration devant guider le processus de validation de l’étude de préfiguration du Fonds bleu, financé à hauteur de cinq cent mille dollars de don de la coopération allemande. À l’ouverture des travaux, la ministre du Tourisme et de l’environnement, Arlette Soudan Nonault, en sa qualité de coordonnatrice technique de la Commission climat du Bassin du Congo, a indiqué: « Cette deuxième réunion est l’occasion pour tous les pays membres d’exprimer leurs avis sur la démarche à suivre. Nos chefs d’Etat et de gouvernement, réunis le 29 avril 2018 à Brazzaville à l’occasion du premier sommet de la Commission climat du Bassin du Congo et du Fonds bleu pour le Bassin du Congo, ont franchi un nouveau cap en dotant la commission d’un instrument juridique gage de leur volonté d’aller de l’avant dans la construction de cette initiative commune. Aussi, nous ne devons ménager aucun effort dans le travail qui sera le nôtre au cours de cette session ». De son côté, le représentant du Programme des Nations unies pour le développement en République du Congo, Anthony Kwaku Ohemeng Boamah, a fait savoir que la présente rencontre aura pour mérite de consolider les modalités de recrutement d’un bureau destiné à réaliser l’étude de préfiguration pour permettre de définir l’option stratégique à adopter pour le développement du premier projet dont les axes sont identifiés. Le représentant a, par ailleurs, annoncé la mise en œuvre des objectifs de développement durable pour les quinze prochaines années qui vont permettre de renforcer la réalisation de projets porteurs en matière de création d’emploi pour les jeunes et leur solidarité à l’égard des institutions en charge de la gestion des fonds pour surmonter les épreuves auxquelles elles pourront être confrontées dans le déroulement de ce processus. Honoré Tabounou, en charge de la coordination du programme sur l’économie verte en Afrique centrale, a fait une brève présentation sur le processus d’opérationnalisation de la Commission climat du Bassin du Congo et du Fonds bleu pour le Bassin du Congo. À cet effet, un film parlant dudit fonds

Source : www.adiac-congo.com

Partagez sur :