ONU – Forum Politique de Haut niveau sur le Développement Durable 2021 : La Ministre SOUDAN-NONAULT, présidente du 7ème FRADD, soumet les messages clés de l’Afrique

Investie à la tête du Forum Africain sur le Développement Durable (FRADD), lors de la 7éme édition organisée du 1er au 4 mars 2021 à Brazzaville, sous le très Haut patronage du Chef de L’Etat S.E.M Denis SASSOU-N’GUESSO, la République du Congo assure pleinement ses attributions de porte-parole de l’Afrique sur les questions de développement durable.

Conformément au rôle que joue le Congo sur le continent, la Ministre de l’Environnement, du Développement Durable et du Bassin du Congo Arlette SOUDAN-NONAULT, a porté les quatre messages clés de l’Afrique au Forum Politique de Haut Niveau sur le Développement Durable 2021.

Ces quatre messages clés de l’Afrique défini à Brazzaville, se déclinent comme suit :

– La légère progression de l’Afrique vers la réalisation du Programme 2030 et de l’Agenda 2063 a été entravée par la pandémie de COVID-19, qui a annulé certains gains réalisés.

– En matière d’action climatique et de solutions basées sur la nature, le Forum a mis l’accent sur le rôle crucial de l’Afrique en général et de l’Afrique Centrale en particulier dans le maintien de l’équilibre climatique mondial, grâce aux forêts et aux tourbières du Bassin du Congo, qui constituent le deuxième plus grand puit de carbone de la planète.

– Les pays africains devraient exploiter la science, l’innovation, et les technologies de pointe pour opérer un changement transformateur nécessaire au cours des dix prochaines années en vue de la réalisation des ODD.

– En matière de modalités d’exécution des activités d’appui des Nations Unies pour le développement, le Forum appelle les Nations Unies :

(i) A soutenir les États membres dans la désagrégation locale des données et des statistiques pour la planification des investissements et une mise en œuvre efficace des ODD et de l’Agenda 2063.

(ii) Le forum appelle également les Nations Unies à identifier et renforcer les approches inclusives qui englobent l’engagement effectif de la société civile et du secteur privé.

Ces messages qui traduisent la position de l’Afrique sur les aspects de développement durable devront être examinés et mis en œuvre par les Nations Unies afin de garantir au continent un développement qui réponde aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.

Partagez sur :